PHASE A


RASSEMBLER POUR LA TERRE

L’achat d’un terrain permettra d’y installer une exploitation de permaculture. Ainsi, les enfants et les parents qui se réapproprient le savoir-faire agricole – traditionnel en Inde mais écarté par la mondialisation économique – et ont la possibilité de le mettre en pratique sur un terrain, préservant leur culture, la retransmettant à leur famille et y trouvant une source de nourriture quotidienne.

Pour ce faire, l’objectif est de réunir 100 000€ en 3 ans, comptant notamment l’achat du terrain et la formation en permaculture localement, en Inde, à Auroville. Ceci est l’opportunité de faire le pont entre Orient et Occident. La cible est de 5000€ par école primaire.

Tournée d'écoles primaires 

Une tournée des écoles occidentales est organisée à partir de septembre 2018. Nous proposons un petit dossier avec des activités tout au long de l’année. Ainsi que la mise à disposition d'une boite à donation permanente. Elle est complétée par des activités caritatives, au profit exclusif de ce premier projet, et qui ont pour but de faire découvrir la culture indienne aux enfants d’ici : journées développement de l’esprit d’éveil, repas indien, marche parrainée, danse indienne… Tout au long de l’année il est possible d’organiser régulièrement des ateliers de confection d’un grand mandala commun ou de plusieurs mandalas par classe. Ils sont fait à base de matériaux de récupération rassemblés tout le temps par les enfants et les parents, afin d’y associer une notion écologique et de garder toute l’année le projet en tête.

À la fin de l’année, une fête est organisée pour la découverte du mandala final ! La somme finale récoltée est annoncée. À cette occasion est également rédigée une charte des droits de l’enfants, par les enfants.

Pourquoi les écoles ? Parce que les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Parce qu’il nous semble important de leur montrer comment des enfants sur une autre partie du globe vivent et comment, ici, nous avons de l’impact sur leur développement, par nos actes. La conscience du pouvoir de l’action est une des choses que nous souhaiterions transmettre aux jeunes générations également. Enfin, ce sont des enfants que nous aidons en Inde, il semble logique que nous nous dirigions vers des enfants en Occident.

De septembre 2018 à juin 2020, 4 écoles dans le monde répéteront pour une année scolaire ce processus.

En 2020, un premier voyage sera organisé, auquel tous les participants sont invités pour venir inaugurer le terrain acquis grâce à leur volonté. Pour des enfants, c’est aussi la formidable opportunité de découvrir une langue, de rencontrer d’autres enfants vivant complètement autrement et de se rendre compte à quel point leurs actions ont de l’impact, partout sur la planète, notamment devant le terrain qu’ils ont contribué à donner.



Lancement du convoi mondial


Exposition itinérante des mandalas

Grâce aux 10 mandalas réalisés dans les 10 écoles, une exposition itinérante à l’international est réalisée.


Écoles ambassadrices
Après avoir échangé avec les 10 écoles primaires, elles peuvent chacune devenir ambassadrice.
Cela se traduit par être représentant de l’action menée pour ce premier projet et passer le relais du processus à l’école voisine.



Parlement des enfants
Un Parlement des enfants symbolique pourrait voir le jour, basé sur les 10 chartes des droits des enfants réalisées, composé pour commencer des enfants partants qui ont participé à la.

Cela permet la mise en valeur de la prise de conscience de ces enfants et de l’importance de permettre l’autonomie des peuples et le droit des enfants.


PHASE B


RASSEMBLER POUR LA CONSTRUCTION

Actuellement, l'école occupe des locaux loués. Anuj et Dominique veulent une école stable, durable. En deux mots : une école autonome.

Une fois les terrains acquis, AKKHAYA mettra en place des chantiers participatifs avec des jeunes et des adultes d'Orient et d’Occident : apprendre à construire l’école avec les techniques d’éco-construction, grâce à des matériaux locaux, un bâtiment peu énergivore et le plus respectueux possible de l’environnement. 

Tournée des écoles secondaires
Pour ce faire, l’objectif est de réunir 25 000€ en 3 ans. Cela comprend notamment l’achat du matériel de construction, la venue d’un architecte, voire des financements de voyage. La cible est de 5000€ par école secondaire. Le reste à compléter par des dons.
De septembre 2020 à juin 2023, 5 écoles secondaires par an sont invitées, pendant une année scolaire, à intégrer le processus dans leur école.

Au terme de cette tournée, un chantier participatif sera inauguré. Tous les adhérents d’AKKHAYA, toutes les écoles et les participants sont invités à venir participer à la construction concrète de l’école.

Pourquoi les écoles secondaires ?
D’une part, il nous semble important de partager ces actions avec des publics différents et de tous âges. De plus, les chantiers participatifs sont davantage adaptés aux plus grands.




PHASE C


AUTO-CONSTRUCTION DE L’ÉCOLE

Nous souhaiterions financer au moins 10 voyages pour des enfants d’école secondaire qui nous auraient aidé.

Les faire venir sur place est important pour une prise de conscience ancrée dans la réalité. La découverte de l’État du Bihar, de sa pauvreté et l’importance du droit des enfants peuvent êtres des briques positives à leur construction.
Auto-construire le chantier est important pour donner les moyens d’une autonomie - il faut savoir le faire soi-même : la pratique de la construction écologique est l’un des savoir-faire qui rend autonome chaque humain, quelle que soit sa culture, orientale ou occidentale. Il semble donc important que tout le monde participe.

AKKHAYA souhaite se concentrer sur ce premier projet d’abord, afin de se donner les chances de le mener à terme correctement. Il est indispensable que les équipes d’AKKHAYA se détachent de Shanti India School, une fois que l’autonomie alimentaire (permaculture et spiruline) a été acquise et l’école auto-construite inaugurée. Donner les moyens d’une autonomie, c’est aussi savoir partir au bon moment.

Conférence internationale


Au terme de ce premier projet, une conférence internationale serait organisée avec le Parlement des Enfants, les équipes d’AKKHAYA et d’autres acteurs éthiques oeuvrant dans les mêmes valeurs. L’idée est de faire converger les forces vives pour dresser un état des lieux des prochaines actions locales à aider, en faveur de l’autonomie des peuples, en respect de leur dignité et de l’écologie.